Vous êtes ici : GIPSA-lab > Animation > Soutenances

Towards model-based flexible and adaptive image forensics

Soutenance de la thèse de Ludovic DARMET le 01/12/2020 à 09:30:00

Lieu :Salle B314, GIPSA-lab


Ecole Doctorale :Electronique, electrotechnique, automatique, traitement du signal (EEATS)
Structure de rattachement :
Directeur de thèse : François CAYRE

 

Financement(s) :
-Contrat doctoral

 

Date d'entrée en thèse: 01/11/2017
Date de soutenance: 01/12/2020


Composition du jury :
VERDOLIVA, Luisa, Rapporteuse, University of Naples Federico II
MOREL Jean-Michel, Rapporteur, ENS Cachan
ROMBAUT Michèle, Examinatrice, GIPSA-lab
BAS Patrick, Examinateur, CRIStAL
CAYRE François, Directeur de thèse, GIPSA-lab


Résumé:
RÉSUME DE THÈSE
Les images numériques sont devenues un moyen de communication standard et universel. Elles prennent place dans notre vie de tous les jours, ce qui entraîne directement des inquiétudes quant à leur intégrité. Nos travaux de recherche étudient différentes méthodes pour examiner l'authenticité d'une image numérique. Nous nous plaçons dans un contexte réaliste où les images sont en grandes quantités et avec une large diversité de manipulations et falsifications ainsi que de sources. Cela nous a poussé à développer des méthodes flexibles et adaptative face à cette diversité.
Nous nous sommes en premier lieu intéressés à la détection de manipulations à l'aide de la modélisation statistiques des images. Les manipulations sont des opérations élémentaires telles qu'un flou, l'ajout de bruit ou une compression. Dans ce cadre, nous nous sommes plus particulièrement focalisés sur les effets d'un pré-traitement. A cause de limitations de stockage et autres, une image peut être re-dimensionnée ou re-compressée juste après sa capture. L'ajout d'une manipulation se fait donc ensuite sur une image déjà pré-traitée. Nous montrons qu'un pré-redimensionnement pour les images de test induit une chute de performance pour des détecteurs entraînés avec des images en pleine taille. Partant de ce constat, nous introduisons deux nouvelles méthodes pour mitiger cette chute de performance pour des détecteurs basés sur l'utilisation de mixtures de gaussiennes. Ces détecteurs modélisent les statistiques locales, sur des tuiles (patches), d'images naturelles. Cela nous permet de proposer une adaptation de modèle guidée par les changements dans les statistiques locales de l'image. Notre première méthode est une adaptation entièrement non-supervisée, alors que la seconde requière l'accès à quelques labels, faiblement supervisé, pour les images pré-resizées.
Ensuite, nous nous sommes tournés vers la détection de falsifications et plus spécifiquement l'identification de copier-coller. Le copier-coller est l'une des falsification les plus populaires. Une zone source est copiée vers une zone cible de la même image. La grande majorité des détecteurs existants identifient indifféremment les deux zones (source et cible). Dans un scénario opérationnel, seulement la zone cible est intéressante car uniquement elle représente une zone de falsification. Ainsi, nous proposons une méthode pour discerner les deux zones. Notre méthode utilise également la modélisation locale des statistiques de l'image à l'aide de mixtures de gaussiennes. La procédure est spécifique à chaque image et ainsi évite la nécessité d'avoir recours à de larges bases d'entraînement et permet une plus grande flexibilité.
Des résultats expérimentaux pour toutes les méthodes précédemment décrites sont présentés sur des benchmarks classiques de la littérature et comparés aux méthodes de l'état de l'art. Nous montrons que le détecteur classique de détection de manipulations basé sur les mixtures de gaussiennes, associé à nos nouvelles méthodes d'adaptation de modèle peut surpasser les résultats de récentes méthodes deep-learning. Notre méthode de discernement entre source/cible pour copier-coller égale ou même surpasse les performances des dernières méthodes d'apprentissage profond. Nous expliquons ces bons résultats des méthodes classiques face aux méthodes d'apprentissage profond par la flexibilité et l'adaptabilité supplémentaire dont elles font preuve.
Pour finir, cette thèse s'est déroulée dans le contexte très spécial d'un concours organisé conjointement par l'Agence National de la Recherche et la Direction Général de l'Armement. Nous décrivons dans un appendice, les différents tours de ce concours et les méthodes que nous avons développé. Nous dressons également un bilan des enseignements de cette expérience qui avait pour but de passer de benchmarks publics à une détection de falsifications d'images très réalistes.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31