Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses en cours
RASSAT Erika

De l'automaticité à l'expressivité et à la compréhension en lecture : Évaluation et développement de la prosodie en lecture chez le jeune lecteur
From automaticy to expressivity and comprehensio

 

Co-directeur de thèse :     Gérard BAILLY

École doctorale : Ingénierie pour la santé, la cognition et l''environnement (EDISCE)

Spécialité : Sciences Cognitives, psychologie et Neurocognition

Structure de rattachement : Université Grenoble Alpes

Établissement d'origine : INP-PHELMA

Financement(s) : Contrat doctoral

 

Date d'entrée en thèse : 01/10/2017

Date de soutenance : 27/11/2020

 

Composition du jury :
Mme Marie-Line BOSSE Université Grenoble Alpes Directrice de thèse
M. Eric LAMBERT Université de Poitiers Rapporteur
Mme Elisabeth DELAIS-ROUSSARIE CNRS Délégation Bretagne et Pays de la Loire Rapporteure
M. Gérard BAILLY CNRS Délégation Alpes Co-directeur de thèse
M. Edouard GENTAZ Université de Genève Examinateur
Mme Anna POTOCKI Université de Grenoble Examinatrice

 

Résumé : La lecture est un des savoirs fondamentaux acquis à l'école primaire. D'abord centré sur le décodage dans les premières années, l'enseignement se focalise ensuite essentiellement sur la compréhension et l'automatisation de la lecture. Cette automatisation, souvent désignée abusivement par le terme de fluence, est très fréquemment évaluée via une mesure du nombre de mots correctement lus par minute. Or, cette mesure se résume à évaluer le décodage et l'automatisation. Mais a lecture fluente du lecteur expert ne se résume pas seulement à une vitesse de lecture élevée, elle se caractérise également par une prosodie adaptée au texte, notamment en termes de phrasé et d'expressivité. En omettant l'aspect prosodique de la fluence, on tend à entretenir une confusion entre fluence et vitesse de lecture. Les dimensions prosodiques de la fluence ont longtemps été négligées dans l'étude du développement de la lecture. Seules quelques études récentes se sont intéressées à leur développement dans diverses langues, mais il n'en existe aucune en français. Ces études ont pu montrer, d'une part un développement long qui se poursuit au-delà de l'enseignement primaire et d'autre part un lien bidirectionnel entre prosodie en lecture et compréhension écrite. La dimension prosodique de la fluence mérite d'être plus largement étudiée, notamment chez l'apprenti lecteur, et c'est l'objectif de cette thèse. Dans ce travail de thèse, nous étudions les étapes de l'acquisition de la prosodie en lecture, ainsi que le lien entre prosodie en lecture et compréhension écrite, chez de jeunes lecteurs français du début de l'école primaire au début de l'enseignement secondaire. Nous abordons ces questions en utilisant trois types de mesures complémentaires de la prosodie : une mesure subjective à l'aide d'une échelle multidimensionnelle et deux mesures objectives que sont les marqueurs acoustiques de phrasé et d'expressivité et une méthode d'évaluation automatique basée sur l'analyse des signaux de parole. Les lectures de 323 enfants du CE1 à la 5ème et d'une vingtaine d'adultes ont été enregistrées, 60 enfants ont été également été suivis du CE1 au CM1. Dans un premier temps, nous abordons le développement des compétences prosodiques en lecture d'un point de vue subjectif, en adaptant une échelle anglophone d'évaluation de la prosodie au français. Ces données subjectives permettent de retrouver le lien prosodie-compréhension en français déjà mis en évidence dans d'autres langues. Dans un deuxième temps, ces données sont analysées en se basant sur des paramètres acoustiques afin de déterminer les étapes d'acquisition de la planification des pauses et de la respiration, marquant le phrasé pendant la lecture. L'étude des corrélations entre scores subjectifs et marqueurs acoustiques permet de mettre en évidence les marqueurs affectant le jugement de l'auditeur. Les données acoustiques sont également utilisées pour mieux comprendre le lien entre prosodie et compréhension. Finalement, nous présentons un outil de prédiction automatique des scores à l'échelle subjective, utilisant paramètres acoustiques et références multiples. Cet outil est utilisé pour évaluer les lectures recueillies dans un suivi longitudinal auprès de 67 enfants du CE1 au CM1. L'analyse de ces données permet de proposer un modèle de croissance pour chaque dimension de la fluence et d'étudier les liens de causalité entre automaticité, prosodie et compréhension. Les connaissances acquises dans cette thèse sur le développement de la prosodie en lecture et son lien avec la compréhension écrite chez l'enfant français nous permettent de proposer de nouveaux outils d'évaluation de la fluence incluant la prosodie, et d'envisager le développement d'outils d'entrainement à la lecture prosodique. Ces outils offrent de nouvelles perspectives pour l'enseignement de la lecture ainsi que pour le diagnostic et la prise en charge des enfants en difficulté d'apprentissage de la lecture.
RÉSUME DE THÈSE (anglais):
Reading is a crucial learning in primary school. Initially focused on decoding and accuracy during the first years, reading teaching is then based on automaticity and comprehension. Automaticity, often abusively called fluency, is usually assessed by measuring the number of words correctly read in a minute. However this method gives only an assessment of accuracy and automaticity skills, while flluency includes also the abilility to read with apropriate phrasing and expressivity, that means to read with a prosody adapted to the text. Omitting the prosodic dimensions of fluency results in confusion between speed and fluency. Prosodic dimensions of reading have long been neglected in reading studies. Only recently, a few new studies have been interested in reading prosody development in various langages, but not in French. This studies showed a long term development, continuing after primary grades. Moreover several studies also showed a bidirectionnal link between prosodic reading and written comprehension. That's why the prosodic dimensions of fluency deserve more interest, especially while developping in young readers, to better understand its connection with written comprehension. That is the aim of the present thesis.
In our work, we studied the acquisition stages for reading prosody and the link between reading prosody and written comprehension in young readers, from primary to secondary school. For this purpose, we used three complementary assessment methods for reading prosody : a subjective assessment, using a multidimensionnal scale, and two objective assessments : one using acoustic markers and another one, automatic, based on raw speech signal analyses.
We recorded 323 children from grade 2 to 7 and 20 adults while reading. Firstly these readings were assessed using a multidimensionnal fluency scale, translated and adapted from English. These scores enabled us to characterize subjectively reading prosody development and to highlight, in French, the link between reading prosody and comprehension, mentionned in various studies. Secondly the readings were analyzed using acoustic markers of prosody. The aim was to determine acquisition stages for pauses and breathing planning while reading. Pauses planification is indeed essential to appropriate phrasing. These data were then used to explore the link between acoustic markers and subjective scoring and have cues of which acoustic markers have an influence on our perception of readings. Then we used the pausing and breathing data to characterize the link between reading prosody and comprehension.
Finally we used an automatic scoring tool, based on acoustic markers of prosody and multiple expert standards, to assess longitudinal data from 67 children from grade 2 to 4. Using these data, we built growth model for each dimension of reading fluency and studied the causal link between automaticity, prosody and comprehension.
The work presented here, on the development of reading prosody and its link to comprehension in French speaking children, enables us to promote new fluency assessment tools including reading prosody and to consider how to develop training tools. It also gives us new prospect on reading teaching and on identifying and helping children who need reading intervention.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31