Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses soutenues
Chargement
LESOBRE Romain

”Modélisation et optimisation de la maintenance et de la surveillance des systèmes multi-composants - Applications à la maintenance et à la conception de véhicules industriels .”

 

Directeur de thèse :     Christophe BERENGUER

École doctorale : Electronique, electrotechnique, automatique, traitement du signal (eeats)

Spécialité : Automatique et productique

Structure de rattachement : Autre

Établissement d'origine :

Financement(s) : CIFRE

 

Date d'entrée en thèse : 01/02/2012

Date de soutenance : 26/03/2015

 

Composition du jury :
Bruno CASTANIER, Professeur, Univ. Angers - Rapporteur
François PERES, Professeur, ENI Tarbes - Rapporteur
Antoine GRALL, Professeur, Univ. Techno. Troyes - Examinateur
Van Phuc DO - Maître de Conférences, Univ. Lorraine - Examinateur
Keomany BOUVARD, Volvo - Examinateur
Anne BARROS, Professeur, NTNU Trondheim - Co-encadrante (Invitée)
Vincent COCQUEMPOT, Professeur, Univ. Lille 1 - CoDirecteur de thèse
Christophe BERENGUER, Professeur, Grenoble INP- Directeur de thèse

 

Résumé : Ces travaux de thèse traitent des problèmes de maintenance associés aux véhicules industriels. Ils se concentrent sur la planification des opérations de maintenance et sur le développement d’une méthodologie de conception pour la maintenance. Le but est de proposer une offre de maintenance personnalisée en fonction de chaque véhicule et capable de s’adapter aux contraintes des utilisateurs. Dans l’industrie du transport, ces contraintes se caractérisent par un nombre d’opportunités de maintenance limité et des immobilisations à fortes conséquences financières. Cette offre a vocation à garantir un niveau de disponibilité élevé tout en réduisant l’impact de la maintenance sur les coûts globaux d’exploitation. Dans ce cadre, la politique de maintenance développée vise à assurer, moyennant un certain risque, l’autonomie d’un système multi-composant sur des périodes d’opérations données. Pendant ces périodes, aucune opération de maintenance et aucune défaillance du système ne doivent venir perturber la réalisation des missions. A la fin de chaque période, la politique considérée évalue la nécessité d’une intervention de maintenance pour assurer la prochaine période avec un niveau de confiance spécifié. Lorsque la maintenance est jugée indispensable, des critères intégrant les coûts et l’efficacité de la maintenance sont introduits pour sélectionner les opérations à réaliser. Cette forme originale de regroupement dynamique s’appuie à la fois sur les modèles de fiabilité des composants, sur la structure fiabiliste du système et sur les informations de surveillance disponibles en ligne. Celles-ci se composent d’informations liées à l’état de santé des composants mais également à leurs conditions d’utilisation. La flexibilité du processus permet d’intégrer, dans la décision, des niveaux d’informations différents suivant les composants. Les paramètres de cette politique, à savoir la longueur de la période et le niveau de confiance, sont optimisés en fonction du coût total de maintenance. Ce coût, évalué sur un horizon fini, intègre les coûts directs associés aux opérations de maintenance et les coûts indirects engendrés par les immobilisations. Pour envisager une réduction significative des coûts d’exploitation du système, l’optimisation de la politique de maintenance seule ne suffit pas. Il est primordial de mener une réflexion plus large associant le système et sa maintenance dès la conception. Pour diriger cette réflexion, la méthodologie de conception proposée hiérarchise, à l’aide d’un facteur d’importance original, l’impact des composants sur les coûts d’exploitation. Différentes options de conceptions sont ensuite évaluées, par simulation, sur les composants jugés prioritaires. Les options retenues conduisent à réduire les coûts globaux d’exploitation. Des résultats de simulation permettent d’illustrer les méthodes développées. Une application sur un sous-système du véhicule industriel est également réalisée


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31