Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses soutenues
Chargement
BRIAT Corentin

Commande et observation robustes des systèmes linéaires retardés à paramètres variants

 

Directeur de thèse :     Olivier SENAME

École doctorale : Electronique, electrotechnique, automatique, traitement du signal (eeats)

Spécialité : Automatique et productique

Structure de rattachement : Grenoble-INP

Établissement d'origine : ESISAR - INPG

Financement(s) : allocation MENRT ; contrat à durée déterminée

 

Date d'entrée en thèse : 01/10/2005

Date de soutenance : 27/11/2008

 

Composition du jury :
TARBOURIECH Sophie, DR au CNRS, LAAS-Toulouse, rapporteur
RICHARD Jean-Pierre, Pr, Ecole Centrale de Lille, rapporteur
NICULESCU Silviu, DR au CNRS, LSS SUPELEC, Paris, examinateur
VERRIEST Erik, Pr, Georgia TEC Atlanta, examinateur
GARULLI Andrea, Pr, Université de Sienne, Italie, examinateur
LAFAY Jean-François, Pr, Ecole Centrale de Nantes, examinateur
SENAME Olivier, Pr, GIPSA-lab, directeur de thèse

 

Résumé : Depuis plusieurs années, les systèmes retards ont été très étudiés dans la littérature. Cet engouement provient du fait que la présence de retards est généralement responsable de détérioration des performances et d'instabilités. De plus, les systèmes à retards permettent d'approximer certains systèmes de grande taille, comme les réseaux de télécommunications. D'un autre coté les systèmes Linéaires à Paramètres Variant (LPV), permettant entres autres d'approximer des systèmes non-linéaires, ont suscité un regain d'intérêt depuis l'apparition et le développement de l'optimisation robuste à travers les problèmes basés sur des inégalités linéaires matricielles (LMIs). L'étude de ce genre de systèmes permet de généraliser les approches de synthèse et le développement de lois de commande utilisant les paramètres (gain-scheduling). L'objectif de cette thèse a été d'étudier le comportement de systèmes LPV retardés et d'en déduire des outils de conception pour la stabilisation, l'observation et filtrage de tels systèmes. De nouveaux résultats ont été développés donnant, dans certains cas, des résultats moins conservatifs que ceux de la littérature. Plus notamment, une nouvelle technique de contrôle, dite « delay-scheduled » a été développée.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31