Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses soutenues
Chargement
ACQUADRO Michal

”Apprendre un art ensemble : étude longitudinale d'enregistrements simultanés en électroencéphalographie lors de performances musicales.”

 

Directeur de thèse :     Anne GUERIN-DUGUE

Co-encadrant :     Marco CONGEDO

École doctorale : Ingénierie pour la santé, la cognition et l''environnement (edisce)

Spécialité : Sciences Cognitives, psychologie et Neurocognition

Structure de rattachement : UJF

Établissement d'origine :

Financement(s) : Contrat doctoral ; Erc

 

Date d'entrée en thèse : 01/10/2012

Date de soutenance : 31/03/2016

 

Composition du jury :
Mme Maureen CLERC, Directeur de recherche, Athena project team, Sophia
Antipolis (Rapporteur)
Mr Fabrizio DE VICO FALLANI,Chercheur, INRIA, ICM, Paris (Rapporteur)
Mr Christian JUTTEN, Professeur, Gipsa-lab, Grenoble (Examinateur)
Mr Christian MARENDAZ, Professeur, LPNC, Grenoble (Examinateur)
Mr Yves PAULIGNAN, Chargé de Rercherche, CNRS, L2C2, Lyon (Examinateur)
Mr Marco CONGEDO, Chargé de Recherche, CNRS, Gipsa-lab, Grenoble (Directeur de thèse)

 

Résumé : L'objectif de notre recherche est de comprendre les bases cérébrales de l'interaction sociale dans un contexte de performance musicale grâce à des outils issus des neurosciences (électroencéphalographie : EEG) et du traitement du signal. Ce manuscrit présente tout d'abord un état de l'art des études récentes dans le domaine de l'hyperscanning. A sa suite, nous offrons une réflexion sur les prérequis et la méthodologie à adopter pour concevoir une expérience prédisposant à l'émergence d'une synchronisation neuronale. Nous décrivons ensuite la performance musicale comme activité particulièrement adaptée à l'étude de l'interaction sociale. Par la suite nous présentons plusieurs méthodes permettant de calculer des indices de couplage cérébral sur les données récoltées lors d'expériences en hyperscanning. Nous y décrivons en particulier les méthodes de séparation de source conjointe (jBSS) dont l'avantage est de se rapprocher d'une réalité anatomique et physiologique, ainsi que de prendre en compte l'information inter-sujets lors de l'estimation des sources. Enfin, nous détaillons notre contribution au champ des neurosciences sociales sous la forme d'une expérience longitudinale en hypercapnie-EEG. Elle étudie l'interaction sociale de pianistes à quatre mains lors de l'apprentissage d'un morceau de musique sur une période de deux mois. Nous mettons en évidence qu'il existe une corrélation entre l'augmentation de la performance musicale au cours du temps, la synchronisation cérébrale et la qualité de la relation entre les musiciens.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31