Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses soutenues
Chargement
CRETE Frdrique

Estimer, mesurer et corriger les artefacts de compression pour la télévision numérique

 

Directeur de thèse :     Jeanny HERAULT     Patricia LADRET

École doctorale : Ecole Doctorale de Saint Etienne

Spécialité :

Structure de rattachement : UJF

Établissement d'origine : UJF

Financement(s) : CIFRE

 

Date d'entrée en thèse : 01/11/2004

Date de soutenance : 29/11/2007

 

Composition du jury :
Michel Jourlin (président du jury)
Christine Fernandez-Maloigne (rapporteur)
Touradj Ebrahimi, rapporteur
Patrick Le Callet, examinateur
Jeanny Hérault, directeur de thèse
Patricia Ladret, co -directrice de thèse
Marina Nicolas, encadrante STMicroelectronics

 

Résumé : La compression, nécessaire à la transmission des images numériques diffusées sur les télévisions, est responsable de dégradations appelées artefacts. Pour obtenir des images de meilleure qualité, la correction des artefacts doit être efficace, robuste au large panel dimages diffusées, et simple pour que ces images soient traitées en temps réel avant leur diffusion. Pour obtenir ce compromis, notre étude se divise en 3 axes : l’estimation, la mesure et la correction. En estimant quels sont les artefacts les plus gênants et les risques encourus à les corriger, nous définissons la problématique de ce travail : comment corriger les effets de bloc et de ringing qui sont des artefacts de compression sans risquer de faire apparaître un artefact de correction tel que le flou ? Les métriques objectives, validées par des tests subjectifs, permettent de mesurer ces artefacts. L’étude de l’état de l’art, associée à la modélisation de notre manière de percevoir ces artefacts, nous permet d'aboutir au développement du BLE (Block Level Estimator) et du BluM (Blur Metric), métriques objectives destinées à estimer respectivement leffet de bloc et le flou sur une image. La correction de l'effet de bloc et de l'effet de ringing peut ensuite être guidée et validée par ces métriques. Nous proposons des modules permettant d'améliorer, de rendre plus robustes et d'implémenter facilement les corrections existantes. Puis, pour résoudre la problématique, nous intégrons ces modules dans une solution générale appelée SQDSE (Studio Quality Digital Source Enhancement) destinée à supprimer les effets de bloc et de ringing. La structure du SQDSE et sa validation par des tests visuels et par les résultats du BLE et du BluM montrent que le compromis entre l’efficacité, la robustesse et la simplicité est atteint.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31