Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses soutenues
Chargement
DEPAU Giovanni

Analyse du répertoire bilingue sarde-italien en milieu urbain

 

Directeur de thèse :     Elisabetta CARPITELLI

École doctorale : Sciences du langage

Spécialité : Sciences du langage

Structure de rattachement : STENDHAL

Établissement d'origine : STENDHAL

Financement(s) : vacations

 

Date d'entrée en thèse : 01/11/2003

Date de soutenance : 14/11/2008

 

Composition du jury :
Gaetano Berruto, Professeur Université de Turin - Examinateur
Elisabetta Carpitelli, MCF-HDR-Université de Grenoble -Examinateur - Directrice de la thèse
Michel Contini, Professeur Émérite, Université de Grenoble - Examinateur
Cristina Lavinio, Professeur Université de Cagliari - Rapporteur
Jean-Léonard Léonard, MCF-HDR Université Paris 3 - Rapporteur
Marinette Matthéy, Professeur Université de Grenoble - Examinateur - Co-directrice de la thèse

 

Résumé : Notre recherche porte sur l'analyse qualitative d'un corpus de conversations spontanées, enregistrées dans un milieu urbain en Sardaigne (Italie). Plus précisément, nous avons focalisé notre attention sur Cagliari, capitale administrative et centre principal de l'île. Nous avons pris en compte de nombreux éléments concernant ce domaine de recherche, à partir des spécificités du point d'enquête visé – la ville – et des questions théoriques et méthodologiques qui sont forcément liées à ce contexte d'étude : interdisciplinarité de la recherche, choix des contextes d'enquête, techniques de recueil des données, etc. La situation italienne fournit un observatoire idéal pour l'analyse des phénomènes de bilinguisme, de diglossie, de changement et mélange codique, compte tenu de la large gamme de distances structurelles entre les codes en contact. Les données constituant notre corpus consistent d'un ensemble de textes oraux recueillis en situation de conversation spontanée dans des contextes d'interaction assez variés. Ces textes se situent à des divers degrés dans une échelle de formalité ayant à ses extrêmes des situations de type « formel » (Institutions publiques : employé - usagers) et respectivement, « informel » (sortie du lycée : étudiants). L'analyse de ce type de production spontanée nous permet d'illustrer l'évolution du répertoire linguistique « sarde-italien » et plus globalement du sarde en tant que langue minoritaire et « menacée », dans une perspective dynamique qui ne veut pas être de type « archéologique » mais vise plutôt à mettre en relief la langue sarde dans son interaction quotidienne avec la langue nationale


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31