Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses soutenues
Chargement
PINEL Jonathan

Tatouage haute capacité pour mélanges sonores

 

Directeur de thèse :     Cléo BARAS     Laurent GIRIN

École doctorale : Electronique, electrotechnique, automatique, traitement du signal (eeats)

Spécialité : Signal, image, parole, télécoms

Structure de rattachement : Université de Grenoble

Établissement d'origine : INPG

Financement(s) : Contrat doctoral ; ATER

 

Date d'entrée en thèse : 01/10/2009

Date de soutenance : 23/07/2013

 

Composition du jury :
Mme. Régine LE BOUQUIN-JEANNES (Professeur à l''Université de Rennes 1)
M. Gaël MAHE (Maître de Conférences à l''Université Paris Descartes)
M. Laurent DAUDET (Professeur à l''Université Paris Diderot)
M. Gwenaël DOERR (Ingénieur de Recherche à Technicolor France)
M. Laurent GIRIN (Professeur à Grenoble-INP)
Mme. Cléo BARAS (Maître de Conférences à l''Université Joseph Fourier)

 

Résumé : Le tatouage numérique consiste à insérer de l’information dans un média numérique de manière imperceptible. Dans le cadre de cette thèse, en lien avec le projet ANR DReaM, il est utilisé pour cacher dans un mélange audio (non compressé) une information qui doit permettre la séparation des pistes sonores qui le composent. Le tatouage doit alors viser une dégradation auditive la plus faible possible, un débit d’insertion des données très élevé (avoisinant les 200 kbits/s) tout en permettant le décodage des données à la volée à partir d’un mélange stocké au format PCM 16-bits. Cette thèse présentera les travaux menés autour de la transformée temps-fréquence MDCT, de l’insertion par quantification et des aspects psychoacoustiques pour développer un tel système de tatouage.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31