Vous êtes ici : GIPSA-lab > Formation > Thèses soutenues
Chargement
AUDIBERT Nicolas

Prosodie de la parole expressive : dimensionnalité d''énoncés méthodologiquement contrôlés authentiques et actés

 

Directeur de thèse :     Véronique AUBERGE     Jean-Luc SCHWARTZ

École doctorale : Ingénierie pour la santé, la cognition et l''environnement (edisce)

Spécialité :

Structure de rattachement : Grenoble-INP

Établissement d'origine : INPG

Financement(s) : BDI classique ; ATER ; ATER

 

Date d'entrée en thèse : 01/10/2004

Date de soutenance : 02/12/2008

 

Composition du jury :
Christian Boitet, Laboratoire d''Informatique de Grenoble, Président
Jean-François Bonastre, Laboratoire d''Informatique d''Avignon, Rapporteur
Jacqueline Vaissière, Laboratoire de Phonétique et Phonologie (Paris), Rapporteur
Jean-Luc Schwartz, GIPSA-lab Parole & Cognition, Directeur de thèse
Véronique Aubergé, GIPSA-lab Parole & Cognition, Co-encadrante
Laurent Besacier, Laboratoire d''Informatique de Grenoble, Examinateur
Nick Campbell, ATR (Nara, Japon) et Trinity College (Dublin, Irlande), Examinateur
Thierry Moudenc, Orange-labs (Lannion), Examinateur

 

Résumé : Une plateforme de Magicien d''Oz dédiée à la capture de corpus multimodaux de parole expressive spontanée a été développée. 17 locuteurs francophones (dont 7 acteurs rejouant immédiatement après les affects ressentis) ont été capturés dans une tâche prétexte d''apprentissage des langues visant l'induction d'affects contrôlés involontairement et exprimés principalement sur des énoncés monosyllabiques isolés, puis ont annoté eux-mêmes les affects exprimés. Des contours de F0 distincts pour différentes expressions émotionnelles ont été identifiés. L'évaluation perceptive de stimuli produits par un acteur a montré que les énoncés monosyllabiques étaient reconnus. La projection dimensionnelle de stimuli expressifs a montré qu'aucune dimension prosodique ne pouvait être liée directement à une classe d''émotions. L''intensité et la typicalité d''expressions actées et spontanées produites par 6 locuteurs ont été mesurées perceptivement. Une grande variabilité interindividuelle pour la discrimination de stimuli actés vs. spontanés a été montrée.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31