Équipe

Group aeroacoustics, modeling and application
Responsable(s) d'équipe : Annemie VAN HIRTUM


Axes de recherche


Modélisation de la phonation normale et pathologique



Un problème central de la modélisation des cordes vocales est l'interaction entre fluides et géométrie des organes. Nos travaux s'articulent donc sur deux axes :

. Aspects aérodynamiques

Les parois constitutives des cordes vocales sont recouvertes par de la salive et du mucus dont l'influence, bien que reconnue par les phoniatres, est totalement ignorée dans les modèles théoriques actuels. En particulier, lors de la fermeture des cordes vocales, qui constitue un instant critique de l'oscillation glottique, ou dans le cas de pathologies, l'épaisseur des couches liquides peut devenir comparable à l'ouverture des cordes vocales et affecter considérablement l'écoulement d'air. L'étude de ces phénomènes diphasiques constitue un axe de collaboration avec le laboratoire d'aéroacoustique de l'Université Technologique d'Eindhoven.



. Aspects biomécaniques

Parallèlement, l'équipe tente d'améliorer la description théorique des tissus constitutifs des cordes vocales, véritable point faible des modèles physiques que nous utilisons actuellement. Cet aspect est crucial pour la prise en compte de phénomènes non linéaires tels que ceux associés à la collision des cordes vocales, à la présence de polypes, de kystes, etc. Une approche prometteuse se base sur une modélisation multicouche des organes laryngés (muscle/ligament/muqueuse) respectant, au moins au premier ordre, les caractéristiques histologiques des cordes vocales humaines (pathologiques ou non). Un prototype est actuellement en cours de réalisation sur une des plates-formes du laboratoire. Ce dispositif, dont il n'existe aucun équivalent au monde, devrait pouvoir servir d'outil d'étude et de validation des modèles théoriques biomécaniques.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31