Vous êtes ici : GIPSA-lab > Recherche
Chargement
Département
PAROLE-COGNITION
Responsable de département : Nathalie HENRICH BERNARDONI


Le département convie un ensemble de disciplines autour d’un puzzle scientifique : l’étude de la parole, du langage et des langues. Si les équipes du département partagent avec les autres équipes du laboratoire un ancrage fort sur l’expérimentation, le traitement des signaux, l’étude et la modélisation de systèmes complexes, le département revendique une identité forte sur l’étude d’une compétence cognitive majeure de l’être humain : la capacité à communiquer avec les autres membres de son espèce par le langage parlé.  
La parole est un objet de recherche transdisciplinaire, au carrefour des sciences du langage, des sciences cognitives, du traitement du signal et de la physique (biomécanique, aéroacoustique, etc). Le département regroupe ainsi une série de compétences allant du traitement de l’information à la géolinguistique, des neurosciences intégratives à la psychologie cognitive, exploitant les bagages théoriques, les méthodologies, les outils expérimentaux et les enjeux de connaissance et de technologie qui sont propres à chacun de ces domaines, dans le but de mieux comprendre comment la parole fonctionne, et de développer de nouvelles technologies de (télé)communication.

 

Le Département Parole-Cognition est structuré en quatre équipes de recherche :

Des projets inter-équipes portent notamment sur quatre grands axes fédérateurs :

L’axe « Langage et la parole en soi » vise à la compréhension des mécanismes de production et de perception de la parole et leurs liens avec les représentations linguistiques. Cet axe de recherche est au centre de nos investigations. Nos connaissances et nos questionnements sur ces mécanismes ont été notamment bouleversés par l’émergence des techniques d’imagerie cérébrale qui ont permis d’acquérir des données empiriques d’une incroyable finesse et permis d’étudier des comportements langagiers – normales et pathologiques – avec des paradigmes expérimentaux renouvelés.

L'axe « Communication Augmentée » vise à la conception et l’évaluation de dispositifs d’aide à la production/perception de parole multimodale. Ces dispositifs suppléent soit à des handicaps moteurs ou sensoriels des interlocuteurs, soit à l’absence ou la déficience des canaux ou média de communication utilisés pour médiatiser l’interaction, voire permettent d’améliorer la qualité de communication dans des conditions environnementales adverses

L’axe « Communication face-à-face » rassemble les études fondamentales et appliquées visant à la compréhension et la modélisation des boucles de perception/action régissant le comportement de locuteurs engagés dans une interaction face-à-face. L’un des domaines applicatifs privilégiés est la conception d’agents conversationnels interactifs, têtes parlantes virtuelles ou robots humanoïdes.

L’axe « Contacts linguistiques et communication ambiante » vise encore plus largement à coordonner les études fondamentales et appliquées visant à la compréhension et la modélisation de l’influence de l’environnement ambiant sur la communication. On s’intéresse ici à l’impact de la présence des objets et agents présents dans l’environnement immédiat de communication que ce soit en dialogue avec des partenaires humains ou des agents conversationnels. Cette adaptation/accommodation à la situation et au contexte d’interaction se manifeste sur une échelle encore plus large sur la dynamique des contacts linguistiques en limite des zones dialectales ou au sein des communautés linguistiques plurilingues. Plus généralement, cet axe de recherche s’enrichit par la prise en compte de la diversité culturelle, des pratiques et variations idiosyncratiques dans les études menées au sein du département.


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31