Équipe

Signal Images Physique
Responsable(s) d'équipe : Jocelyn CHANUSSOTCornel IOANA


Axes de recherche


Télédétection aéroportée et satellitaire



Cet axe porte sur le développement de méthodes avancées en traitement du signal et des images pour les données de télédétection, optiques et/ou radar, aéroportées ou satellitaires. En particulier, le traitement et l'analyse des données à très haute résolution (spatiale ou spectrale) apparues récemment concentrent nos activités. Un thème fédérateur concerne le caractère multivarié des données et sa prise en compte adéquate. On parlera souvent de traitement multidimensionnel pour la surveillance et la connaissance de l'environnement par télédétection.

Les retombées donnent lieu à de nombreuses applications :
- mesures régulières des déplacements/déformations d'objets géophysiques,
- segmentation de zones de terrain pour la reconnaissance de type de sols,
- mise en oeuvre de détecteurs adaptés aux zones texturées non homogènes,
- caractérisation des interactions entre l'onde électromagnétique et le milieu rétrodiffusant,
- cartographie surfacique/volumique d'objet géophysique.

. Télédétection passive

Les activités de l’équipe dans cette thématique concernent les points suivants :
- l'imagerie hyperspectrale : Les thèmes abordées concernent la classification supervisée de données de très grande dimension, la réduction de dimension, la séparation - linéaire ou non - de sources, intégration de modèles physiques de mélanges, super-résolution, développement de méthodes à noyaux,
- l'imagerie optique à très haute résolution : l'avènement des nouveaux satellites à très haute résolution spatiale (IKONOS, QUICKBIRD, PLEIADES) ouvre la porte à une analyse très fine mais nécessite en parallèle le développement d'algorithmes capables de traiter la richesse d'information. Une étude sur la gestion du risque sismique en milieu urbain intégrant la télédétection optique et la fusion avec des données de type modèle numérique d'élévation est en proposée (ANR).
- la fusion de données : fusion d'images de résolutions différentes, fusion de données multimodales (optique et lidar, par exemple), fusion de décision (estimation de la fiabilité locale et globale de différents algorithmes afin d'améliorer la décision).



. Télédétection active

Les recherches centrées sur le traitement des images SAR multivariées sont guidées par deux perspectives, d'ordre théorique et applicatif:
- Le premier axe aborde les aspects méthodologiques de la télédétection quantitative dans le contexte des images SAR polarimétriques (POL) ou interférométriques (In).
- Le second axe étudie le potentiel et les limites des techniques liées à l'imagerie POL/In/POL-InSAR pour le suivi d'objets géophysiques complexes tels que les glaciers tempérés sur le site test "Chamonix Mont-Blanc".
Ces travaux initiés en 2004 (ACI-MEGATOR (2004-07) et ANR-EFIDIR (2008-12)) regroupent 6 équipes françaises complémentaires. Ce groupement de méthodologistes radar unique en Europe, confère à la France une position privilégiée.

Les travaux portent également sur les statistiques du fouillis RSO couplé avec l'étude de la diffusion des ondes radar sur les surfaces imagées par les nouveaux satellites radar à haute résolution spatiale. Les applications thématiques portent sur la faisabilité de la surveillance des digues, sur la neige, le névé et la glace pour extraire par exemple des paramètres du manteau en vue d'améliorer la prévision du risque d'avalanches mais aussi sur la détection de masses fluentes pour prévoir les glissements de terrain liés à la fonte du permafrost.



GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31