Vous êtes ici : GIPSA-lab > VSLDAxes de recherche
 
Équipe

Voix Systèmes Linguistiques et Dialectologie
Responsable(s) d'équipe : Nathalie VALLÉE    Elisabetta CARPITELLI


Axes de recherche


L'équipe Voix Systèmes linguistiques et dialectologie (VSLD) mène des recherches sur :

. Systèmes sonores

Dans notre approche des systèmes linguistiques, les composants phonétiques et phonologiques sont intégrés. La phonologie englobe donc explicitement la dimension concrète et abstraite des systèmes sonores. Cette perspective postule que l’étude de la parole et du langage nécessite d’intégrer la dimension cognitive dont relèvent les phénomènes de catégorisation et impose de déduire la structure et l’usage du langage des conditions universelles et des principes premiers à partir desquels toute communication par la parole prend place. La mise en évidence des principes premiers sur lesquels s’appuient la voix, la parole et le langage sont au centre des travaux de l’équipe.



Travaux de terrain chez les !xoõ San du Botswana

 

. Modéliser la structure phonologique

Nous cherchons ainsi à comprendre et à modéliser la structure phonologique, non pas comme une forme autonome, mais comme une organisation émergente de la substance phonétique qui est acquise par chaque locuteur natif dans le contexte de la connaissance d’un environnement socialement partagé. Au niveau de la population, nous cherchons à modéliser cette connaissance comme le processus d’emploi dépendant de l’utilisateur, qui subit des changements à l’échelle du temps historique. Le contenu phonétique doit donc être traité comme ce qui génère la structure discrète et ce qui contient les patrons phonologiques, à la fois du point de vue synchronique et diachronique.


Langages sifflés chez les Ari (Ethiopie)

. Changements phonétiques

La compréhension des changements phonétiques qui opèrent dans les langues est un aspect important du travail de l’équipe par la contribution de linguistes, de dialectologues, de phonéticiens, d’acousticiens et de physiologistes. Cette collaboration permet de mettre en évidence les mécanismes à la source des changements phonétiques, les phénomènes de variation observés dans les langues et les mécanismes de propagation de la variation dans les différents composants du langage, notamment dans le lexique, à partir des données provenant des Atlas, dont s’occupe l’équipe, et celles qui proviennent de nombreuses langues du monde.

. Modéliser la voix humaine

Pour comprendre et modéliser la voix humaine, l’équipe développe des recherches de modélisation physique et physiologique de la voix et de la parole, à partir de mesures (in vivo) sur l’humain en phonation, (in vitro) sur des reproductions artificielles du conduit vocal humain ou (ex vivo) sur des pièces anatomiques. L’équipe s’intéresse en particulier aux phénomènes d’interactions entre respiration, phonation, articulation et résonances en voix parlée et chantée. Elle propose ainsi d’étendre le cadre théorique Source-Filtre à la prise en compte des interactions pneumo-phono-résonantielles.


Données aérodynamiques acquises avec le dispositif EVA2

. Explorer la voix, ses usages et ses troubles : de l’acoustique musicale à la phonétique clinique

Des recherches sur le chant sont abordées par l’étude physiologique, acoustique et ethnomusicologique des techniques vocales et des mécanismes qui opèrent dans la voix chantée : chant classique, musiques amplifiées actuelles, Human Beatbox, polyphonie Sarde, chant Bulgare féminin, yodel, Khap Tai Dam, … L’équipe étudie également la relation entre voix parlée et voix chantée dans les langues à tons et s’intéresse aux langues sifflées et tambourinées.
L’équipe développe des travaux de phonétique clinique. Sont abordés l’effort et le forçage vocal, le bégaiement, les effets de la maladie de Parkinson sur la parole, la synchronisation gestes-voix dans la maladie d’Alzheimer, la morbidité vocale des chirurgies endocriniennes cervicales, la perturbation communicationnelle liée aux acouphènes.


Activité respiratoire dans la parole. Plétysmographe : collaboration Université  de Berkeley

. Origine et évolution du langage et de la parole

En adoptant une approche darwinienne qui permet de comprendre ces phénomènes dans leur contexte biologique, des recherches de l’équipe sont aussi consacrées à l’origine de la parole et du langage. Dans cette perspective, nous cherchons à mettre en évidence les principes communs qui fondent les systèmes de communication des espèces (même éloignées de l’homme). Ces travaux se concentrent sur la structure de la communication chez certains primates et impliquent que la question de l’origine du langage nécessite de comprendre l’origine de la grammaire ou des grammaires si on entend ce terme comme les principes qui structurent la communication des espèces et pas seulement celle des primates.

. Géolinguistique et dialectologie

L’équipe travaille sur la description des phénomènes dialectologiques et socio-phonétiques rencontrés dans les langues du monde, notamment dans le domaine de la géolinguistique romane et européenne. Les problématiques de microtoponymie/ toponymie alpine et des régionalismes du français sont aussi traitées dans les travaux de notre groupe. La dynamique de contact de langues est examinée particulièrement dans le domaine du sarde, pour lequel nous disposons d’un grand nombre de données de terrain sur une période de plusieurs décennies. La notion d’espace, entendue comme le changement linguistique distribué dans le temps,  est un axe important des activités de recherche en dialectologie. Le temps est abordé dans le cadre d’études qui se fondent sur la réalisation de bases de données dialectales portant sur des aspects divers de la substance linguistique. Différentes dimensions des systèmes phonétiques et phonologiques sont étudiées à partir d’approches théoriques et méthodologiques où les perspectives diachronique et sociale se fondent avec la dimension géographique. Ceci afin de fournir un cadre de connaissances aux thématiques de la variation et du changement linguistique.


Carte des langues du monde

. Sémantique motivationnelle

Les travaux de dialectologie sont aussi consacrés à l’étude de la sémantique motivationnelle. Cette approche suppose que, à l’origine, la création lexicale est toujours motivée : suite aux changements phonétiques que les mots connaissent tout le long de leur histoire, la motivation initiale peut devenir opaque et être oubliée. C’est seulement à ce stade que le mot peut être considéré comme arbitraire et c’est alors que des procédés de remotivation peuvent apparaître pouvant aboutir à des changements sémantiques. L’analyse motivationnelle devient une approche globale, reposant sur une réflexion théorique approfondie. Elle met en évidence un élément majeur élargissant le champ de recherche de la dialectologie. La motivation étant souvent le reflet des structures socioculturelles dominantes au cours de l'évolution des sociétés humaines, depuis les temps les plus reculés, les recherches, étendues à un espace multilingual (comme celui du continent européen ou du domaine roman), ouvrent la voie à une nouvelle géolinguistique, voire à une nouvelle linguistique historique, reposant sur la chronologie relative des motivations. Elles impliquent aussi, nécessairement, une ouverture de la dialectologie et de la géolinguistique à la collaboration interdisciplinaire, en particulier avec l’ethnologie, l’archéologie, l’histoire, l’histoire des religions et la génétique.


Atlas dialectologiques : les noms de champignons

. Méthodes d’enseignement phonétique

L’équipe consacre également des activités à l’étude de systèmes particuliers et leur émergence dans le cadre de l’apprentissage d’une langue seconde ou de l’acquisition d’une langue maternelle. Elle développe de nouvelles méthodes dans le domaine du français langue étrangère (FLE) et de la correction phonétique. Les techniques employées vont de l’usage du chant à l’emploi de méthodes nouvelles comme la technique d’ultrasons et de l’EPG.

 
Développement de la parole chez des enfants Fulfulde


GIPSA-lab, 11 rue des Mathématiques, Grenoble Campus BP46, F-38402 SAINT MARTIN D'HERES CEDEX - 33 (0)4 76 82 71 31