Inscription

Si vous êtes intéressé pour participer (même de manière ponctuelle), merci de vous inscrire sur la liste de diffusion pic@inria.fr. Pour s'inscrire : envoyer simplement un mail à sympa@inria.fr avec comme sujet "subscribe pic". Vous pouvez aussi cliquer ici.

Les organisateurs sont Florence BERTAILS-DESCOUBES (Inria - LJK), Christophe PRIEUR (Gipsa) et Stéphane LABBE (LJK).


Prochain exposé



29 septembre 2017 à 9h30

Exposé de Alejandro Blumentals, INRIA, Montbonnot

Titre : A venir.

Lieu : salle 106, IMAG

Résumé : A venir.

Transparents : A venir.




Exposés à venir



20 octobre 2017 à 9h30

Exposé de Ludovic Métivier, LJK, Grenoble

Titre : A venir.

Lieu : Gipsa-lab

Résumé : A venir.

Transparents : A venir.




Exposés passés



15 septembre 2017 à 10h00

[ERC GEM] Exposé de Samer Riachy, ENSEA, Cergy-Pontoise

Titre : Un cadre à temps continu pour l'estimation paramétrique par moindres carrés.

Lieu : B205, Gipsa-lab

Résumé : Après un tour d'horizon des méthodes dites "algébriques" de dérivation et d'identification paramétrique, cet exposé dresse un cadre à temps continu pour l'estimation paramétrique par moindres carrés. A un système non linéaire dont les paramètres inconnus apparaissent linéairement est associée une équation d'évolution basée sur l'équation de la chaleur. L'équilibre de cette équation correspond aux paramètres inconnus recherchés. Existence, unicité et stabilité asymptotique de l'équilibre de cette équation seront étudiées. Un estimateur par moindres carrés constitué d'une équation d'évolution impulsive est également présenté et étudié. Ensuite la question de l'identification paramétrique de systèmes linéaires perturbés par un bruit de grande amplitude et rapidement oscillant est étudiée. Une définition déterministe de ce type de bruit est proposée et la robustesse des estimateurs en présence du bruit est démontrée. Les aspects numériques ainsi que les avantages et inconvénients des estimateurs proposés par rapport aux estimateurs algébriques sont évoqués à la fin de l'exposé.

Transparents : pdf



3 juillet 2017 à 10h00

[ERC GEM] Exposé de Olivier Brüls, Université de Liège

Titre : Flexible multibody dynamics: from finite element formulation to control and optimization problems

Lieu : F107, INRIA

Résumé : Today, state-of-the-art simulation packages in flexible multibody dynamics allow the high-fidelity analysis of industrial mechanisms and machines with many application fields including robotics, automotive systems, aeronautics, deployable structures or wind turbines. However, some classes of problems still remain difficult to solve, such as control and optimization problems or problems with unilateral contact conditions. These problems motivate the development of innovative finite element (FE) formulations which are under study in our research group. This talk will present an overview of these activities. I will introduce a local frame FE formulation for flexible multibody systems, which is based on the theory of differential-geometry and Lie groups. I will show that this framework significantly simplifies the development of the finite element library and of the related transient solvers. Then, more advanced solvers will be addressed for various problems such as semi-analytical methods for sensitivity analysis, inverse dynamics solvers for the control of flexible robots and optimization methods for the design of structural components. The application of this formalism in the context of nonsmooth contact dynamics problems would be an interesting perspective of this work.

Transparents : pdf



20 juin 2017 à 11h00

Exposé de Masahiro Yamamoto, The University of Tokyo

Titre : Fundamental studies for time fractional partial differential equations and inverse problems

Lieu : salle 106, IMAG

Résumé : Fractional derivatives have been studied since Leibniz, and recently by various applications such as diffusion of contaminants in the inhomogeneous media, fractional diffusion equations have drawn great attention. However the serious mathematically fundamental studies for fractional partial equations have just started. Here I present the formulation of the initial-boundary value problem and the unique existence and related qualitative properties of solutions. I intend to construct the theory for fractional partial differential equations and I show a part of it. On the basis of such results, we discuss an optimal control problem and several inverse problems.



24 mars 2017 à 9h30

Exposé de TRINH Ngoc Tu, LAGEP, Lyon

Titre : Stabilité et régulation de la sortie pour un réseau en cascade des systômes hyperboliques 2 x 2 avec PI contrôle

Lieu : B205, Gipsa-lab

Résumé : Dans cet exposé, nous nous intéressons au PI contrôle/régulation pour une classe de réseau en cascade de multi-systômes linéaires décrits par EDP hyperbolique. Les contrôleurs PI ont tous les entrées contrôlées et les mesures perturbées aux jonctions. La stabilité de réseau en boucle fermée est considérée dans la norme $L^2$ par l'approche Lyapunov directe. Ensuite, la régulation de la sortie est prouvée en utilisant la stabilité des systômes en boucle fermée. Enfin, nous présentons en détail comment appliquer notre PI conception pour un réseau en pratique des plusieurs canaux hydrauliques de Saint-Venant.

Transparents : pdf



10 février 2017 à 14h30

Exposé de Cesare MOLINARI, Universidad Técnica Federico Santa María

Titre : Optimal control of parabolic equations by spectral decomposition

Lieu : F107, Inria Montbonnot

Résumé : pdf

Transparents : pdf



27 janvier 2017 à 9h30

Exposé de Charles DAPOGNY, LJK

Titre : Quelques contraintes géométriques pour des problèmes d'optimisation de formes en lien avec l'architecture

Lieu : Salle 306, Bâtiment IMAG

Résumé : Ce travail s'intéresse à l'application de méthodes récentes d'optimisation de forme au design architectural, et met l'accent sur la possibilité pour l'utilisateur d'introduire des informations relatives à sa sensibilité personnelle. Plus précisément, nous proposons trois nouvelles contraintes portant sur la géométrie des formes optimisées ; alors que les deux premières proviennent de considérations esthétiques, la troisiàme peut également servir à imposer des contraintes de fabrication spécifiques à la conception de bâtiments. Ces trois contraintes s'appuient sur un outil mathématique commun qui est la fonction de distance signée à un domaine, et sur sa dépendance par rapport à des perturbations du domaine lui-même - un outil que nous étendons au cas oû l'espace ambiant est muni d'une métrique anisotrope. Des exemples numériques sont détaillés en deux et trois dimensions d'espace. Il s'agit d'un travail commun avec A. Faure (SiMap), G. Michailidis (SiMap), G. Allaire (CMAP), A. Couvelas (SHAPE IKE) et R. Estevez (SiMap).

Transparents : pdf



14 novembre 2016 à 9h30

Exposé de Olivier ZAHM, Massachusetts Institute of Technology

Titre : Méthodes de réduction de modèle et estimation de variable d'intérêt à valeur vectorielle

Lieu : B 208, Gipsa-lab

Résumé : Dans cet exposé, nous nous intéressons à la résolution d'équations paramétrées par des méthodes de réduction de modèle de type projection de Galerkin sur base réduite. Après avoir analysé la stabilité de ce type de projection, nous proposons deux stratégies pour l'estimation de variable d'intérêt à valeur vectorielle. La première est une extension de la méthode primale-duale couramment utilisée dans le cas de variable d'intérêt scalaire. La seconde est basée sur un problème de type point selle. Enfin nous introduisons un algorithme de type glouton pour la construction des differents espaces réduits. Ce travail a été réalisé conjointement avec Anthony Nouy et Marie Billaud-Friess (école Centrale Nantes).

Transparents : pdf



4 novembre 2016 à 9h30

Exposé de Mai Quyen PHAM, Gipsa

Titre : Déconvolution aveugle parcimonieuse, un algorithme préconditionné avec ratio de normes l1/l2

Lieu : bâtiment IMAG, en salle 106

Résumé : La déconvolution aveugle présente une sous-détermination. Elle requiert souvent d'introduire des hypothèses complémentaires sous forme de pénalisation, notamment non convexe. L'ambiguité d'échelle en déconvolution aveugle suggère l'usage de fonctions de contraste invariantes en échelle. La fonction correspondant au ratio de normes l1 et l2 présente de bonnes propriétés d'estimation de la parcimonie de signaux ou d'images. Quelques travaux existent pour minimiser un critère composite faisant intervenir cette fonction, mais très peu d'entre eux offrent des garanties de convergence. Dans cet exposé, nous proposons un algorithme de minimisation alternée, de type explicite-implicite à métrique variable. Il traite une approximation lisse du rapport l1/l2 (SOOT pour "Smoothed One-Over-Two penalty") pour des données réelles signées. Nous donnerons des résultats de convergence de la méthode proposée, basés sur l'inégalité de Kurdyka-Lojasiewicz. Enfin, nous illustrerons les performances de cette nouvelle approche à travers un exemple en déconvolution aveugle de données géophysiques dégradées par un opérateur de flou lié à l'acquisition sismique.

Références :
[1] A. Repetti, M.-Q. Pham, L. Duval, E. Chouzenoux, and J.-C. Pesquet, "Euclid in a Taxicab: Sparse Blind Deconvolution with Smoothed l1 /l2 Regularization", IEEE Signal Processing Letters, vol. 62, no. 16, pp. 539-543, August 15, 2014.
[2] E. Chouzenoux, J.-C. Pesquet, and A. Repetti, "A block coordinate variable metric forward-backward algorithm," J. Global Optimization, Springer Verlag, pp.1-29, 2016.

Transparents : pdf



21 octobre 2016 à 9h30

Exposé de Faouzi TRIKI, LJK

Titre : Imagerie de tissus biologiques avec des mesures multi-fréquentielles

Lieu : B 205, Gipsa-lab

Résumé : Je présenterai un travail récent sur la reconstruction de la conductivité électrique d'un tissu biologique avec des données de type courant-potentiel multi-fréquentielles. L'analyse mathématique de ce problème inverse de spectroscopie est basée sur l'observation expérimentale reliant la dépendance de la conductivité électrique par rapport à la fréquence, à la composition et à la physiologie du tissu biologique. Dans cet exposé, je considérerai un modèle simple, et je donnerai des premiers résultats d'unicité et de stabilité avec quelques validations numériques.

Transparents : à venir



23 septembre 2016 à 9h30

Exposé de Florence BERTAILS-DESCOUBES, Inria

Titre : Modélisation numérique inverse de structures élancées flexibles

Lieu : bâtiment IMAG, en salle 106

Résumé : Dans cet exposé, je parlerai d'une nouvelle direction de recherche à laquelle je m'intéresse, concernant la modélisation inverse de structures élancées (en particulier des tiges flexibles, mais aussi un peu des plaques et des coques) éventuellement soumises à du contact frottant. L'objectif est de pouvoir inférer des propriétés mécaniques de ces objets (raideur, forme au repos, etc.) simplement à partir de la donnée d'une ou de plusieurs configurations géométriques. J'évoquerai en particulier le cas de la modélisation statique inverse, où il s'agit d'estimer les paramètres mécaniques de l'objet à partir d'une configuration supposée en équilibre stable, sans puis avec contact frottant.

Transparents : pdf